Les cascades de la Guadeloupe

Les cascades de Guadeloupe

Cascades de Guadeloupe en série, chutes gigantesques, bassins bouillonnants, étangs mystérieux, profitez des randonnées et baignades insolites du parc national de Basse-Terre.

Cette fois, oubliez les plages océans. Plongez-vous dans les plus belles eaux douces de Guadeloupe.  Chutes du Carbet, chutes Moreau, du Galion, cascade de Bras du Fort, du Saut de la Lézarde, d’Acomat…

Lodge Coo résidence O Coeur de DeshaiesAutant de noms enchanteurs qui vous feront passer des moments magiques au cœur de la forêt tropicale. Des randonnées dont les itinéraires sont balisés et classés par niveau. Ainsi certaines sont accessibles à tous, d’autres plus sportives méritent une préparation ou un accompagnateur averti.

A savoir, en Guadeloupe, les cascades sont plus communément appelées « chutes ».

Les chutes du Carbet

Incontournables, les trois chutes du Carbet vous en mettront plein la vue… Pas moins de 115 mètres de hauteur pour l’une d’elles ! C’est pourquoi le Parc national a classé les Chutes de la rivière du Grand Carbet figurent parmi les cascades les plus impressionnantes des Petites Antilles.

Cette rivière doit sans doute son nom au village amérindien, composé de carbets (grandes cases ouvertes servant d’abris), qui était installé non loin de son embouchure.

La Rivière du Grand Carbet prend sa source dans le flanc Est de la Soufrière. C’est à dire que ses eaux sulfureuses s’éclaircissent après trois chutes pour se jeter dans la mer, sur la façade atlantique de l’île, 11 km plus bas.

On raconte que Christophe Colomb, lorsqu’il débarqua en Guadeloupe en novembre 1493, aperçut les deux premières chutes depuis le rivage de Capesterre Belle-Eau.

Les chutes de Moreau

En premier lieu, pour de longues marches, partez de préférence le matin. En effet, c’est notamment pour les chutes de Moreau, distantes de deux heures et demie du point de départ, soit un trajet de cinq heures aller-retour

La cascade du Saut de la Lézarde

D’autre part, tout aussi charmante et transparente, la cascade du Saut de la Lézarde, avec sa chute de 12 mètres qui se déverse dans un bassin de 50 mètres. Véritable bain de jouvence !

La plus connue des cascades de Guadeloupe: la Cascade aux écrevisses

La Cascade aux écrevisses siège en plein cœur du Parc national de la Guadeloupe, au détour d’une courbe de la rivière Corossol. C’est à dire au centre la Basse-Terre, l’île montagneuse de l’archipel guadeloupéen. La chaîne de montagnes, justement, intercepte les nuages et bénéficie du gros des précipitations annuelles de la région. D’où le fait que les cours d’eau coulent sans discontinuer et que la végétation soit luxuriante.

La Cascade aux écrevisses, haute de 10 mètres, offre aux visiteurs un bassin naturel d’eau bleu-vert, creusé dans la roche volcanique, en pleine forêt tropicale. Au fond, les arbres laissent tout de même percer les rayons du soleil.

A cet égard, surplombé d’une aire d’observation, ce site touristique bénéficie du titre de plus fréquenté de la Guadeloupe. Notamment parce qu’il est facilement accessible. Y compris pour les personnes à mobilité réduite ; ce, via un sentier aménagé et ombragé d’une centaine de mètres, au départ de la Route de la Traversée.
Tonitruante et mélodieuse, la voix de la cascade couvre le chahut des baigneurs. Effectivement les plus courageux se positionnent sous sa chute, qui déverse des trombes d’eau. Il semblerait que le massage soit garanti ! Quoi qu’il en soit, et seule ombre au tableau : les Ouassous* qui peuplaient la rivière autrefois ont pratiquement disparu aujourd’hui.

*Ouassou : crevette d’eau douce de la Guadeloupe, dont le nom créole serait la contraction de « roi des sources ».

Sources Guadeloupe 1ère, Parc National de Guadeloupe et Air France
Finalement, suivez nous sur Facebook ici


Vous allez aussi aimer

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Abonnez vous à notre newsletter !

>